Prédestination : deux approches catholiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prédestination : deux approches catholiques

Message par David le Sam 12 Aoû - 12:43

Ce fil fait suite à un échange, sur ce fil.




Wolf Loup : Exact. Guénon le démontre également. Rien, n'arrive par hasard. Ce que nous appelons "hasard", n'est que l'ignorance des causes. Si je dis que, j'ai rencontré telle ou telle autre personne par hasard, c'est faux. Pour une rencontre, il faut qu'il y ait eu 1 : pensée, 2 : volonté, et 3 : action. Nous pourrions mettre en 4 : "création" de l'évènement...

---

David : Là, tu te rapproches de la théorie de la prédestination, cher Loup. C'est en opposition avec l'Église catholique (dogme du libre arbitre).

---

Wolf Loup : Je ne crois pas que ce soit l'église catholique qui, a institué la notion de "libre arbitre". C'est une idée toute protestante ça. Ou me "gourge" ?

Si nous n'étions pas "prédestinés", nous serions maîtres de notre destin céleste. Affirmer que nous ayons un tel pouvoir, serait d'une incroyable prétention; non ? Mais je suis à l'écoute de tes arguments...


---

David : Dieu nous honore en nous donnant le libre arbitre, la capacité de prendre nos propres décisions. Ni Dieu ni le destin ne déterminent à l'avance ce que nous faisons. Que dit la Bible à ce sujet ?

Dieu a créé les humains à son image (Gn 1:26). Contrairement aux animaux, qui agissent principalement par instinct, nous ressemblons au Créateur : nous pouvons manifester des qualités telles que l'amour ou la justice. Et comme Lui, nous possédons le libre arbitre.

Nous décidons dans une large mesure de ce que sera notre avenir. Dans la Bible, Dieu nous encourage à "choisir la vie [...] en écoutant sa voix", c'est-à-dire en choisissant d'obéir à ses commandements (Deutéronome 30:19-20). Ce conseil n'aurait aucun sens, et serait même cruel, si nous n'avions pas le libre arbitre. Au lieu de nous obliger à faire Sa volonté, Dieu nous lance cet appel chaleureux : "Ah ! Si seulement tu étais bien attentif à mes commandements ! Alors ta paix deviendrait comme un fleuve et ta justice comme les vagues de la mer" (Isaïe 48:18).

Nos réussites et nos échecs ne sont pas déterminés à l'avance par le destin. Pour réussir ce qu'on entreprend, il faut faire des efforts. "Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le avec ta force", dit la Bible (Ecclésiaste 9:10). On y lit aussi : "Les projets d'un homme actif sont profitables" (Proverbes 21:5).

Le libre arbitre est un précieux cadeau de Dieu.  

Il nous permet de L'aimer "de tout notre cœur", parce que nous avons choisi de l'aimer (Mt 22:37).

Mais Dieu n'est-il pas le Maître de toute chose ?  

La Bible nous enseigne que Dieu est Tout-Puissant et que personne ne peut limiter son pouvoir (Job 37:23 & Isaïe 40:26). Cependant, il n'utilise pas sa puissance pour tout maîtriser. Par exemple, la Bible dit que Dieu s'est "retenu d'intervenir" contre l'empire de Babylone, un ennemi de son peuple (Isaïe 42:14). Pareillement, il choisit pour l'instant de tolérer ceux qui utilisent leur libre arbitre pour faire du mal aux autres. Mais Dieu ne les laissera pas faire indéfiniment (Ps 37:10-11).

Le meilleur exemple du libre arbitre est l'Ange Rebelle.

---

Wolf Loup : En effet, tout cela est cohérent. Mais, tu me permettras, cher David, d'avoir une approche un peu moins dogmatique. Je suis avant tout un ésotériste. J'aborde donc ces choses d'un point de vue symbolique. Non pas que je sois contre les dogmes, ils sont nécessaires.

Ce qui est important pour moi, c'est la spiritualité, qui n'a rien à voir avec la religion. La religion est également indispensable. Elle permet d'avoir des normes sociales à peu près cohérentes. Elle relève donc de l'aspect extérieur des choses "exotériques", comme tu le sais, alors que la spiritualité fait appel à ce qui nous est intérieur "ésotérique".

Seuls les évangiles font foi en ce qui me concerne. En particulier celui de Saint-Jean, dont nos loges bleues portent le nom. Ce qui n'est pas anodin. Ceci dit, je respecte ta position...


---

David : Le dogme du libre arbitre (qui est plutôt doctrinal mais dogmatisé par Vatican II) est là pour nous rappeler que Dieu nous a donné la capacité de choisir de se plier à ses commandements ou pas, et de L'aimer ou pas. Concernant les Evangiles, j'ai cité pas mal de sources ci-dessus. Ouvre un nouveau sujet, je m'empresserai d'y aller !

En dehors de toute théologie dogmatique, tes arguments sont également cohérents, pour cette simple raison : puisque Dieu est omnipotent et omniscient (avec un plan), en créant les anges (Aevum), Il savait d'avance que le Chérubin Samaël (tu sais que je ne l'appelle pas Lucifer), ou le Diable, ou le Démon, se rebellerait et chuterait, en choisissant son ego par orgueil plutôt que Dieu via la kénose  (libre arbitre de ne pas faire kénose et exiger la vision béatifique au nom de l'intelligence supérieure seule).

Donc, en réalité, nos deux approches se rejoignent !




Cher Loup, nous nous étions arrêtés là. Que le débat reprenne ! cheers

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 262
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum