Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mar 15 Aoû - 22:56

Sujet délicat sur un forum catholique...

Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Je parlerai ici en mon nom, sous deux formes : 1. d'abord comme homme d'Église catholique, apostolique et Romaine, en me basant sur les Écritures ; 2. ensuite, je m'exprimerai en dehors de toute théologie catholique. Donc en dehors du cadre des Écritures, des dogmes, etc.

1. Mon point de vue ecclésiastique :

Je considère les pratiques homosexuelles comme une abomination. J'ai bien dit les pratiques homosexuelles, pas les personnes homosexuelles. Que le distinguo soit bien clair. Abomination est un mot qui a un sens théologique (biblique) et une étymologie : du latin ab-hominatio (objet d'aversion comme un mauvais présage). Au niveau des Écritures, voici trois extraits du Lévitique et Romains 1:26,27 :

Bible a écrit:Lv 18:22 - Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination.
Lv 18:23 - Tu ne coucheras point avec une bête, pour te souiller avec elle. La femme ne s'approchera point d'une bête, pour se prostituer à elle.

(ici, il est intéressant de souligner la transition directe du Lévitique dans ses versets 22 et 23 du chapitre 18, associant pratiques homosexuelles et zoophilie)

Lv 20:13 - Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux.

(là c'est carrément prophétique : MST, VIH/SIDA, les infections par les virus de l'hépatite A (VHA) et de l'hépatite B (VHB) sont des ITSS : Infections Transmissibles Sexuellement et par le Sang)

Rm 1:26,27 - C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature.

Une fois encore, l'utilisation du mot "infâme" a un sens théologique (biblique) et une étymologie : du latin infamis, de in-, et fama, "réputation". Concrètement : "ce qui atteint à la réputation". Les mots ont un sens et des racines : "abomination", "infâme", etc. Pareil lorsque la Bible cite "les Juifs perfides" : en latin, perfide vient de per-fide, c'est-à-dire "à côté de la foi". Perfide, en français, a perdu son sens étymologique, les traducteurs ont donc corrigé le mot perfide, mais pas abomination et infâme.

Une fois les choses mises au clair et le sens des mots bien rétablis, reprenons...

Nous sommes génétiquement programmés pour nous reproduire. C'est dans notre ADN. La survie de notre espèce en dépend. L'homosexualité est donc contre-nature, puisqu'il n'y a aucune reproduction humaine possible sans la combinaison chromosomique XX ou XY, c'est-à-dire la rencontre d'un spermatozoïde et d'une ovule. Théologiquement, ces pratiques homosexuelles (contre-nature) sont par conséquent inacceptables, car elles ne produisent que du plaisir non destiné à la procréation qui, je le rappelle, est tout de même l'outil mis à notre disposition par Dieu nous concernant afin de nous multiplier et perpétuer notre espèce.

En paroisse, je connais un certain nombre d'homosexuels, et ils sont les bienvenus, ce qui n'est pas le cas partout...

Toujours selon mon point de vue d'homme d'Église, se pose la question du mariage, bien sûr interdit entre personnes de même sexe : l'union sacrée face à Dieu n'aurait aucun sens si celle-ci ne pouvait aboutir au but ultime de l'existence : la vie.

D'aucuns m'objecteront sûrement : mais alors, qu'en est-il des couples stériles, qui peuvent quand même se marier face à Dieu, David, puisque vous dites que l'objectif est la procréation ?

Je répondrai simplement en citant la Bible :

Bible a écrit:Gn 2:23,24 - L'homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà les os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera : femme. ». A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un.

Tobie 8:8,9 - C'est toi qui as fait Adam avec la glaise du sol, et qui lui as donné Ève pour l'aider. Et maintenant, Seigneur, tu le sais : si j'épouse cette fille d'Israël, ce n'est pas pour satisfaire mes passions, mais seulement par désir de fonder une famille qui bénira ton nom dans la suite des siècles.

Psaume 127:3 - Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d'olivier.

Mc 10:6,9 - Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu'un. Donc, ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas !

St Paul aux Éphésiens 5:21,33 - Par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres ; les femmes, à leur mari, comme au Seigneur Jésus ; car, pour la femme, le mari est la tête, tout comme, pour l'Église, le Christ est la tête, lui qui est le Sauveur de son corps. Eh bien ! Si l'Église se soumet au Christ, qu'il en soit toujours de même pour les femmes à l'égard de leur mari. Vous, les hommes, aimez votre femme à l'exemple du Christ : il a aimé l'Église, il s'est livré pour elle ; il voulait la rendre sainte en la purifiant par le bain du baptême et la Parole de vie ; il voulait se la présenter à lui-même, cette Église, resplendissante, sans tache, ni ride, ni aucun défaut ; il la voulait sainte et irréprochable. C'est comme cela que le mari doit aimer sa femme : comme son propre corps. Celui qui aime sa femme s'aime soi-même. Jamais personne n'a méprisé son propre corps : au contraire, on le nourrit, on en prend soin. C'est ce que fait le Christ pour l'Église, parce que nous sommes les membres de son corps. Comme dit l'Écriture : A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. Ce mystère est grand : je le dis en pensant au Christ et à l'Église. Pour en revenir à vous, chacun doit aimer sa propre femme comme lui-même, et la femme doit avoir du respect pour son mari.

Saint Paul m'a particulièrement marqué au début de mes études au séminaire et mes stages en paroisse, car je ne savais pas, au tout début, quoi répondre à la question du mariage. Depuis, je cite souvent St Paul aux Éphésiens pour les couples qui s'interrogent sur la position de l'Église au sujet du mariage gay.

Une note supplémentaire avant d'en arriver à mon opinion de simple homme laïc : l'Église, pour ceux qui s'interrogent, préconise l'abstinence, au sujet des personnes à tendance homosexuelle qui seraient désireuses de vivre une vie catholique.

2. Mon point de vue personnel :

Je ne suis ni pour, ni contre. J'ai quelques copains-copines homosexuelles, bisexuelles, etc, avec qui je m'entends très bien, et qui respectent mon choix de vie sacerdotale.

Qui suis-je pour juger ? Quel genre de prêtre ferais-je, plus tard, si je me permettais de refuser de discuter avec des homos ? Pire encore : quel genre d'homme serais-je pour condamner et pointer du doigt ? Moi qui ai tant de défauts et qui ai tant péché. Pourtant, le Seigneur m'a appelé et m'a pris tel que je suis : ainsi en fais-je autant avec autrui, même dans ma maladresse et malgré mon caractère.

Je suis un homme hétérosexuel, mais si j'avais pu choisir mon sexe à la naissance, j'aurais probablement choisi d'être une femme. Car j'admire la beauté du corps, la finesse, l'élégance, le raffinement, leurs petites manies qui leur sont si particulières, la fréquence sonore de leur voix, leur fragilité, leur sourire, leurs yeux. Outre l'esthétique, il est beaucoup plus facile pour une femme d'être humble, que pour un homme, car la femme n'est pas de nature transgressive et est destinée à porter et donner la vie. Sa fragilité physique est compensée par son endurance psychologique à la douleur.

Et je vais peut-être choquer certaines personnes, mais si j'avais été une femme, j'aurais très probablement été lesbienne et asexuelle. Mais là, est-ce mon hétérosexualité qui parle ? Quid si j'avais été une femme à tendance hétérosexuelle ? C'est une question que tous les hommes devraient se poser. Personnellement, elle me répugne, car rien que la vision mentale, le fait de m'imaginer coucher avec un homme, me donne la nausée au sens littéral.

J'ai donc la chance d'être né homme sous le signe des gémeaux, ascendant gémeaux. Une soeur jumelle m'accompagne toujours spirituellement !

Dans la paix et l'Amour du Christ,

David



Dernière édition par David le Mer 16 Aoû - 5:27, édité 2 fois

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par Wolf Loup le Mar 15 Aoû - 23:38

Je partage sans réserve ton point de vue personnel.

La pratique existe depuis la nuit des temps. Simplement, une certaine discrétion, voire une discrétion certaine, la couvrait.
Aujourd'hui, on veut en faire une norme sociétale, ce que les homos n'ont jamais demandé. Ils souhaitent surtout qu'on leur fiche la paix. Et, comme tu le dis, qui suis-je pour juger. J'aurais moi-même pu me prendre au jeu, à l'époque où j'étais à l'orphelinat chez les Frères des école chrétiennes. 110 garçons dans l'établissement. Il y a eu quelques cas, mais vite réprimés par les Frères et les laïcs...

_________________
Il y a deux histoires, l'histoire officielle, menteuse, celle que l'on enseigne, puis il y a l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac.

           
avatar
Wolf Loup
Administrateur

Masculin Scorpion Messages : 292
Date d'inscription : 04/08/2017
Age : 62
Localisation : Austrasie
Humeur : Du moment

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mar 15 Aoû - 23:49

@Wolf Loup a écrit:Je partage sans réserve ton point de vue personnel.

La pratique existe depuis la nuit des temps. Simplement, une certaine discrétion, voire une discrétion certaine, la couvrait.
Aujourd'hui, on veut en faire une norme sociétale, ce que les homos n'ont jamais demandé. Ils souhaitent surtout qu'on leur fiche la paix. Et, comme tu le dis, qui suis-je pour juger. J'aurais moi-même pu me prendre au jeu, à l'époque où j'étais à l'orphelinat chez les Frères des école chrétiennes. 110 garçons dans l'établissement. Il y a eu quelques cas, mais vite réprimés par les Frères et les laïcs...

Exactement, Loup.

Les homos voulaient qu'on leur fiche la paix, point. Puis les lobbyistes ont commencé à s'en mêler : même gang que les gens de la LICRA, etc. Les soixante-huitards (et jeunes cons qui ont pris le relai) ont pourri la vie des homos, comme tu le soulignes, en en faisant une norme sociétale, jusqu'à un tel paroxysme que des lois ont été votées, donc au delà du sociétal, il y a l'aspect étatique, systémique (consumériste), et juridico-légal.

Lorsque je questionne mon entourage homo, ils sont tous contre le mariage gay, ou n'en ont rien à faire. Il n'y a qu'une petite minorité extrêmement puissante qui soulève ce genre de ridiculerie. Les homos avaient le Pacs (pacte civil de solidarité) qui suffisait amplement. Et nous savons où conduit le mariage gay : PMA, GPA, etc. Encore du $$$, l'écroulement des valeurs familiales, de la tradition et de la nation... c'est l'objectif du N.O.M..

Mais on s'écarte du sujet... restons dans le débat ! cheers

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 10:55

Puisque vous ne me demandez pas mon avis, je vais le donner à ceux qui ne le connaissent pas encore. Je l'ai déjà exprimé ailleurs. L'essentiel est dit. Je rajoute des trucs. Parce que moi aussi j'aurais pu "sombrer"... Comme n'importe qui, quoi qu'en disent certains.

Alors je vais faire le vilain et la dénoncer.

L'homosexualité fait partie des tentations. Je pense que c'est une faiblesse maladive. L'homosexualité, c'est la peur/aversion de l'autre sexe. C'est le refuge dans l'amour de soi-même. C'est le refus de la différence,  la crainte de l'opposition. D'une façon certaine c'est aller contre la volonté du Père. Car le Père dans sa perfection a fait de ce monde une incroyable diversité et le mariage (puisqu'il est question d'union) n'a pas été pensé pour unir des êtres du même bord mais pour la complémentarité.

Alors, il est plus simple de se laisser tenter, de se tourner vers quelqu'un qu'on comprend "mieux", qui a la même vision de la sexualité que vous, les mêmes goûts. Parce qu'on peut trouver un homme comme une femme belle ce n'est pas le problème. Mais c'est un piège. On voudrait faire croire que c'est la pression sociale qui rend les homosexuels malheureux. Je pense que même sans pression, c'est une impasse. Il seront toujours même ici bas en souffrance. Et ils le savent.

Je pense que c'est la tentation qui vous trompe. Parce que vous aurez (presque) toujours la tentation de fonder une famille. Vous vous heurterez à un mur que le Père a placé. L'amour homosexuel est un amour stérile.
Etre homosexuel, c'est être anormal. J'ose le mot.

Pourquoi ?
Parce que si le monde n'avait compté que des homosexuels, vous ne seriez pas là pour en parler. Voilà la terrible vérité.
On pourra aussi se laisser à penser que l'homosexualité est une diversité voulue. Je n'y crois pas du tout. On trouvera quelques exemples dans la nature pour se "rassurer" comme des vaches qui se montent dessus parce qu'on prive de taureau ou encore des canards qui déconnent. Nous ne sommes pas des animaux.

Alors est-une maladie incurable ? Les amis d'Yves Mourousi ne lui ont jamais pardonné sa trahison. Et pourtant, il était débarrassé de cette triste consolation et de ce refuge dont il est difficile de s'échapper.
L'homosexualité doit être prévenue. L'Eglise condamnera toujours l'homosexualité et heureusement.
La société et tout particulièrement la république s'opposent frontalement dans tout ce qui est "kequette" et qui intéresse toute particulièrement les Français et les autres.

Dieu est miséricorde mais il est aussi justice.

Que tous soient prévenus et surtout les jeunes. Pour les autres, c'est souvent trop tard.
Si l'Eglise subit continuellement les attaques du vilain, la république lui est entièrement vouée et avance doucement et surement dans sa révolution mobilière diabolique.

Je déconseille quiconque de se lancer dans cette terrible aventure. Il faut mettre en garde la jeunesse et ne pas céder aux pressions de certains dans le genre. Et qu'on arrête de montrer des saloperies aux gamins à la télé et à l'école.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mer 16 Aoû - 16:27

@Bassmeg a écrit:moi, je crois plutôt que l homosexualité existe depuis bien longtemps et chez presque tous les animaux y compris l homme.

On parle pas de trois vaches et deux canards, mais de vastes populations étudiées.
Tous les bonobos sont bi et c est l animal le plus proche de nous dans la famille...

Les dauphins ont une lourde tendance a l homosexualité...
J ai plein d autres exemples, c est naturel, comme la masturbation ou d autres pratiques...
Ca n a rien n a voir avec le vilain ou le diable ou ce genre de trucs...

Même le canard colvert est concerné. Le comportement homoérotique du canard colvert est bien documenté, notamment le mâle pouvant se livrer à de la nécrophilie homosexuelle ou à des viols homosexuels...

... ce qui est contre-nature.

Une comparaison animale ne résout pas le problème de l'homosexualité sous l'angle sociétal, considérée dorénavant comme une "norme".

L'homosexualité a existé partout, à toutes les époques, dans toutes les cultures, depuis que l'animal est animal et que l'homme est homme.

La différence entre l'homme et l'animal est la capacité de contrôle de l'homme de sa propre volonté, ainsi que sa capacité de projection (planification d'un avenir), et sa conscience ontologique. Et je regrette de le dire, mais le Lévitique a parfaitement raison, dans son chapitre 18 versets 22 à 23, de faire une transition directe entre pratiques homosexuelles et zoophilie : nous ne sommes pas des animaux, bon sang !

Ce n'est pas en se sodomisant que notre espèce va prospérer. Tout ce qui en sortira, ça n'ira jamais à la maternelle...

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par jesabel le Mer 16 Aoû - 16:35

question idiote, mais, notre société a-t'elle encore besoin de "prospérer"...

Certes, il faut continuer la Vie et avoir des enfants... au commencement, il fallait accepter toute vie que Dieu donne. Mais vu les difficultés à nourrir tout le monde sur cette planète (encore que là il y a matière à débattre*), ne faut il pas "se reproduire" avec vigilance? faut il encore avoir 4, 5, 6 ou plus d'enfants?
s'il y  des couples "homos", il y a aussi des célibataires endurcis (sont ils condamnables?), des gens qui n'ont pas le temps ou l'envie d'avoir des enfants car ils consacrent leur temps à d'autres choses - parfois même de l'humanitaire, etc.....
les "hors normes" ne contribuent ils pas à leur manière a garder le fragile équilibre de la vie sur notre planète?

*la difficulté à nourrir peut être résolue par des changements alimentaires (exemple végétarisme ou au moins diminuer la consommation de viande).

jesabel

Féminin Sagittaire Messages : 74
Date d'inscription : 09/08/2017
Age : 47
Localisation : belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par jesabel le Mer 16 Aoû - 17:05

pour ce qui est des inséminations artificielle et des mères porteuses, là j'avoue ma réticence. en effet, de nombreuses études montre que le lien entre la mère et l'enfant se tisse dès le ventre de la mère. Ce lien a des conséquences sur la vie future de l'être en devenir. cette vie est sacrée et de quel droit, "fabrique t'on" un enfant pour le donner à un autre? certes il est des cas dramatiques où mère et enfant sont séparés, mais ce sont des conséquences dues à la vie (décès, pauvreté extrême, etc).
faire de l'enfant une "chose" qu'on peut donner ou vendre, çà devient de la marchandisation d'êtres humains.

pour les inséminations artificielles, on a plusieurs embryons qui seront congelés et à long terme soit détruits soit utilisés apr la science. le problème c'est qu'on ne SAIT pas quand l'âme "arrive". de plus, de quel droit privons nous d'emblée l'enfant en devenir de l'un de ses géniteurs?

attention, le raisonnement que je tiens n'engage que moi et j'applique ce raisonnement aussi bien aux hétéros qu'aux homos.
pour l'adoption, peu importe, un couple aimant, quel qu'il soit, est bien capable d'éduquer un enfant.

jesabel

Féminin Sagittaire Messages : 74
Date d'inscription : 09/08/2017
Age : 47
Localisation : belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mer 16 Aoû - 17:21

@jesabel a écrit:question idiote, mais, notre société a-t'elle encore besoin de "prospérer"...

Certes, il faut continuer la Vie et avoir des enfants... au commencement, il fallait accepter toute vie que Dieu donne. Mais vu les difficultés à nourrir tout le monde sur cette planète (encore que là il y a matière à débattre*), ne faut il pas "se reproduire" avec vigilance? faut il encore avoir 4, 5, 6 ou plus d'enfants?
s'il y  des couples "homos", il y a aussi des célibataires endurcis (sont ils condamnables?), des gens qui n'ont pas le temps ou l'envie d'avoir des enfants car ils consacrent leur temps à d'autres choses - parfois même de l'humanitaire, etc.....
les "hors normes" ne contribuent ils pas à leur manière a garder le fragile équilibre de la vie sur notre planète?

*la difficulté à nourrir peut être résolue par des changements alimentaires (exemple végétarisme ou au moins diminuer la consommation de viande).

Excellente réflexion Jésabel !

Pour ma part, je me consacre au célibat (futur prêtre), je fais donc partie des hors-normes. J'ai perdu ma petite fille en 2010, ce qui m'a bien fait réfléchir sur l'avenir du monde, les nouvelles générations, etc. Elle aurait 7 ans cette année. Or, je travaille comme bénévole, animateur, éducateur et professeur, avec des enfants de cette tranche d'âge (entre autres) : quelle différence ENORME il y a entre nous à leur âge, et eux... je me demande bien ce que réserve l'avenir, il n'est pas de bon augure.

En ce qui concerne la nourriture, elle est très mal répartie démographiquement (flux migratoires, climat, économie, richesses). Concernant sa qualité, elle s'est appauvrie (et toxifiée) par l'industrialisation. Un régime bio n'est même plus réellement garanti bio, de nos jours...

Au sujet des homosexuels, peut-être ont-ils un rôle positif sur leur absence d'impact sur la démographie, mais ils ont un rôle toxique au niveau idéologique (malgré eux) via les Gay Pride, etc, et un rôle extrêmement dangereux dans leurs pratiques (maladies). Si l'on considère qu'il y a une justice immanente, la prolifération du SIDA/VIH est une punition divine, balayant de la surface du globe une quantité certaine de personnes n'ayant pas respecté les Commandements de Dieu, de la Raison et de la Nature.

Le Lévitique est très clair à ce sujet, on ne peut plus explicite :

Lv 20:13 - Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux.

On le voit à travers les MST et diverses maladies sanguines (ITSS). C'est prophétique.

@Bassmeg a écrit:ben, je sais que ca blesse souvent la vanité, mais jusqu a preuve du contraire, nous sommes bel et bien des animaux, david.
Verifie la définition d "animal" qui vient du latin ANIMA, l ame...

Non. Vous confondez anima et animalis.

Âme : anima = souffle, respiration.
Animal : animalis = animé, vivant, animal.

L'âme est le principe vital et spirituel, immanent et transcendant, qui anime le corps.

La première chose que l'on étudie en philosophie réaliste, c'est justement la réalité, à travers une méthodologie très particulière englobant toutes les sciences, dont la biologie. Si vous considérez que l'homme est un animal évolué, vous ne faites plus de la théologie, et n'êtes ni chrétienne ni catholique.

@Bassmeg a écrit:Si tu connais un seul etre humain n ayant pas besoin de matières organiques pour survivre ni d oxygene, alors effectivement, cette personne ne serait pas un animal.

Il n'existe pas de relation entre nécessités vitales/biologiques et conscience ontologique, ce dont les animaux sont dépourvus.

@Bassmeg a écrit:Ensuite, je comprends pas comment tu peux qualifier un truc qui arrive tous les jours partout et depuis des millions d années dans la nature de "contre nature"...
Plein d especes evolués comme les humains, les canards, les bonobos, les phoques, les oies et j en passe font plein de trucs homosexuels sans que ca ne fasse disparaître l espece, bien au contraire.
Dans la nature, il arrive qu un couple d homos adopte un orphelin qui sinon serait condamné a mort, ce qui aide a conserver l espece, tu en conviendra.

Parce que nous sommes génétiquement programmés pour nous reproduire, c'est-à-dire perpétuer l'espèce. C'est en nous, dans notre ADN. La Nature a vécu et continuera de survivre, avec ou sans nous, mais comment à votre avis ? Par sa voie, celle de la Nature, la voie naturelle. Tout ce qui permet de perpétuer l'espèce en dehors de la voie naturelle est aussi contre-nature (bébés éprouvettes, PMA, ...).

@Bassmeg a écrit:Et dans nos sociétés, l adoption par des homos, voir meme la naissance par insemination artificielle est de plus en plus répandu, ce qui augmente encore le potentiel reproductif de notre espece (je dis ca parce qu apparemment, la procreation est importante pour certains, pour moi, on est deja trop)

L'adoption par des couples homosexuels conduit directement à la GPA, par "même droits pour tous". C'est l'arnaque du siècle. Le consumérisme, le business autour des enfants, au nom d'un caprice mesquin et égoïste du "je peux tout avoir au nom des droits de l'homme, je peux même acheter la vie".

@Bassmeg a écrit:et pour aller plus loin dans l analyse, on peut noter que les pays n accordant pas les memes droits aux homos qu aux heteros font partie du peloton de queue de cortege dans le concert des nations. Moins un pays est eduqué, mois il est puissant militairement et économiquement et culturellement et moins il tolere les homos, c est bizarre, non?

Oh que non. Allez en Russie ou en Chine, vous comprendrez rapidement que la puissance culturelle, économique et militaire n'a rien à voir avec l'idéologie des autochtones.

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mer 16 Aoû - 18:07

@Bassmeg a écrit:heureusement, je ne confonds pas anima et animalis, ce serait comme de confondre fer et ferreux...
L animal humain ou pas a besoin de respirer. Donc de souffle.
TOUS les animaux ont besoin de respirer (sauf exception rarissime)
et de se nourrir.

Vous disiez justement l'inverse dans votre précédent post, vous avez confondu anima et animalis.

Souffle, respiration (âme, anima), est à prendre au sens mystique, pas chimique. Souffle de vie, respiration de vie, ne représente pas l'oxygène, l'élément chimique de symbole O et de numéro atomique 8.

Une fois encore, il n'y a aucun rapport entre nécessités vitales/biologiques et conscience ontologique.

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mer 16 Aoû - 18:12

@Bassmeg a écrit:les mst concernent les heteros comme les homos david.
La verole, le sida, les hepathites, la grippe, l angine et tous le reste des maladies sexuellement transmissibles
c est pas reservé aux homos david...en fait, je crois (je peux chercher des chiffres si tu veux) qu il y a plus de sidaïques heteros que de sidaïques homos.
J ai l impression d enfoncer une porte ouverte, mais ca me parait valoir la peine d etre dit.

Sida : les homos touchés 200 fois plus que les hétéros

Concernant les MST et ITSS dans les couples hétérosexuels, ça rejoint exactement mes précédents propos. L'infidélité hétérosexuelle, ou l'échangisme (libres pratiques), la sodomie, etc, mènent invariablement à des maladies, qu'elles soient spirituelles ou physiologiques, que l'on soit homo ou hétéro.

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mer 16 Aoû - 18:21

@Bassmeg a écrit:si je me prive de mes necessités vitales, je n ai plus de conscience ontologique. Comme n importe quel animal.

L'animal n'a pas de conscience ontologique. Pour avoir conscience de soi en tant qu'être "étant", il faut une capacité de projection dans l'avenir. Les animaux en sont dépourvus, à part pour la chasse, dans l'immédiat.

Raison pour laquelle aucun animal ne se suicide volontairement, excepté le scorpion acculé.

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mer 16 Aoû - 18:37

En réalité, il s'agit d'un phénomène un peu plus complexe que ce que l'on peut simplement observer. La peau du scorpion, lorsque la température ambiante dépasse les 50°C, se dessèche en quelques instants, perdant du même coup son étanchéité.

Le scorpion se déshydrate alors très rapidement, provoquant un rétrécissement des tissus, ce qui a pour effet de faire retomber la "queue" du scorpion sur son dos, le telson se retrouvant au niveau du cephalothorax... Ce qui donne l'impression que le scorpion se pique lui-même. Mais c'est bel et bien la déshydratation qui tue le scorpion, et non son propre venin. D'ailleurs, pas besoin de cercle de feu : cette expérience peut être reproduite à l'aide d'un simple sèche-cheveux. En cas de déshydratation brusque, le scorpion peut encore être sauvé si l'on réagit rapidement : il suffit de le plonger dans l'eau quelques secondes.

Effectivement pour le scorpion, ce qui vient renforcer mes arguments : les animaux ne se suicident pas.

Concernant la conscience ontologique, savez-vous au moins ce que c'est ? Les animaux en sont totalement et intégralement dépourvus, contrairement à nous. Ils ne peuvent pas se projeter dans l'avenir, planifier un agenda structuré sur plusieurs années, et ne peuvent pas raisonner philosophiquement sur leur propre conscience d'être en tant qu'être, ils n'ont aucune vie spirituelle et ne peuvent pas en avoir.

Même le plus dégénéré des humains possède la conscience ontologique. Sauf des cas rarissimes d'autisme très lourd (je travaille aussi en hôpital avec des enfants handicapés comme aumônier et animateur), ou des gens lobotomisés.

Si vous souhaitez réellement poursuivre cette discussion, ouvrez un nouveau fil, et prouvez-moi que j'ai tort. Vous donnerez par la même occasion tort à Arnaud et tous les philosophes spécialistes de la question ontologique, donc métaphysique, donc tous les théologiens.

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 21:13

Celui qui compare sa sexualité aux animaux se considère lui même comme à un animal, ni plus ni moins. Si vous voulez vivre comme les bonobo, c'est votre histoire. Pourquoi pas comme la mante religieuse ou la veuve noire. Ou justifier ses crimes comme un loup qui égorge des brebis sans les consommer par pulsion. Où va-ton ? Sans blague ?

Un chrétien ne saurait se comparer à un animal sur ce plan. Il n'y a même pas de débat. L'enseignement du catéchisme est formel.

2357 L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que " les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés " (CDF, décl. " Persona humana " Cool. Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.

2358 Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer du fait de leur condition.

2359 Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne.


Dernière édition par ondax le Mer 16 Aoû - 21:26, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 21:20

@Bassmeg a écrit:les mst concernent les heteros comme les homos david.
La verole, le sida, les hepathites, la grippe, l angine et tous le reste des maladies sexuellement transmissibles
c est pas reservé aux homos david...en fait, je crois (je peux chercher des chiffres si tu veux) qu il y a plus de sidaïques heteros que de sidaïques homos.
J ai l impression d enfoncer une porte ouverte, mais ca me parait valoir la peine d etre dit.

C'est clair.
http://www.informationhospitaliere.com/actualite-18543-sida-homosexuels-200-touches-heteros.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Que pensez-vous de l'homosexualité ?

Message par David le Mer 16 Aoû - 23:09

MDR, ça vient d'être rappelé par le Vatican... sérieusement Bassmeg, renseignez-vous avant de parler.

Le Vatican ne condamne plus les homosexuels, mais les contraint toujours à l'abstinence et au silence, explique le juriste Daniel Borrillo.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/10/08/pape-francois-les-gays-et-lesbiennes-catholiques-attendent-beaucoup-de-vous_4784649_3232.html#sSbk0icVxpGAEKzq.99

_________________
David
Étudiant à l'IDA et universitaire au SSNDN, chercheur en vue d'une thèse doctorale
Fondateur et administrateur de l'Académie Spiritum Sanctum Dei
avatar
David
Légendaire

Masculin Gémeaux Messages : 263
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 30
Localisation : En vacances sur Terre
Humeur : Angélique

Voir le profil de l'utilisateur http://academiessd.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum